jeudi 26 mai 2011

Chronique de La Semaine Sanglante: 26 Mai 1871

Après 5 jours de batailles dans tout Paris a lieu l'Épisode de la "Villa des Otages". 
Une cinquantaine de personnes détenues à la prison de la Roquette dont 10 prêtres, 36 soldats "Versaillais" prisonniers et 4 civils travaillant pour la police sont  transférées à la limite des fortifications, rue Haxo.


Enfermés à la Grande Roquette, ils en avaient été extraits sur décision d'un colonel des Fédérés, Emile Gois, après qu'il eut un ordre écrit des Communards de la mairie de Belleville. La décision de l'exécution fut prise par délibération, dans la maison nommée par les Fédérés, La Villa des Otages. Cette maison était le siège du 2è secteur de la Commune. Varlin essaya de s'opposer à cette exécution sans résultat.

 

Ces détenus vont être fusillés par un peloton d'exécution devant une population consentante, car terrorisée par les exactions des Versaillais qui avaient investi une grande partie de Paris. L'église Notre Dame des Otages sera construite sur ce lieu, au 85 rue Haxo dans le 20è arrondissement.


Les Communards contrôlent encore un périmètre délimité par le Canal de l'Ourcq, le bassin de la Villette, le Canal St Martin, le Boulevard Richard-Lenoir, la Rue du Faubourg St Antoine et la Porte de Vincennes.
Dans la soirée ils se réfugient dans les quartiers de Belleville et du Père Lachaise.
Les femmes ont joué un rôle important pendant cette période mouvementée. Alors que les gardes nationaux
abandonnent la barricade de la rue du Château-d'eau, un bataillon de femmes vient le remplacer. Armées de fusils, elles se battirent au cri de: "Vive la Commune!". La plupart d'entre elles étaient des jeunes femmes. Lorsqu'elles furent cernées et désarmées par les Versaillais, les 52 survivantes furent fusillées.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire: