jeudi 14 avril 2011

L'intervention des pompiers à la Cité du Labyrinthe

CATASTROPHE - 300 pompiers ont été mobilisés...

Dramatique incendie dans le XXe arrondissement de Paris. Le feu qui s’est déclaré dans un immeuble de la Cité du Labyrinthe, dans le quartier de Ménilmontant, a fait cinq morts et 57 blessés, dont six grave, selon la préfecture de Paris.
Le feu, d’origine encore indéterminé, a pris vers 2h30 du matin, au rez-de-chaussée de l’immeuble privé, qui n’était pas vétuste. Sur les cinq morts, quatre ont péri en se jetant par les fenêtres, même si des habitants avaient placé des matelas pour amortir la chute. Parmi les six blessés graves hospitalisés figure un sapeur-pompier qui est tombé d'une échelle, a précisé la préfecture. Par ailleurs, deux pompiers et six enfants figurent parmi les blessés légers.

300 pompiers

Les 300 sapeurs-pompiers ont mis plus de deux heures pour éteindre l’incendie et empêcher une propagation aux immeubles attenants. Face à l’ampleur du sinistre, Bertrand Delanoë, le maire de Paris, et Frédéric Calendra, la maire du XXe arrondissement, se sont rendus sur place. La mairie du XXe a ouvert en urgence un gymnase pour accueillir les familles évacuées. «Elles seront relogées», a promis la maire.
Selon Frédéric Grojean, porte-parole des sapeurs-pompiers de Paris, il y a trois femmes et un homme parmi les personnes décédées mais la cinquième victime n'a pas encore pu être identifiée.  «Les occupants ont été surpris dans leur sommeil. Par définition, ils ne pouvaient évacuer leur appartement par la cage d'escalier qui était sinistrée, qui était en flammes», a-t-il ajouté à des journalistes sur place.
«Ces occupants n'avaient pas d'autre moyen que de s'enfermer ou de nous attendre ou, si l'appartement était déjà attaqué par le sinistre, d'évacuer par les moyens qui étaient les leurs et c'est donc la défenestration», a-t-il ajouté.
Le laboratoire central de la préfecture a été chargé des investigations pour déterminer l’origine du sinistre. Le maire de Paris, Bertrand Delanoë, a déclaré dans un communiqué qu'une enquête judiciaire devrait déterminer l'origine du sinistre mais «cet immeuble modeste» ne présentait selon lui «pas de signe d'insalubrité»
Source www.20minutes.fr
Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

Joufflette a dit…

C'est affreux ce qu'il s'est passé là bas. Des gens se sont défenestrés c'est affreux... J'ose à peine imaginer leur détresse pour en arriver là : tu crames ou tu sautes !
L'immeuble n'était pourtant pas insalubre.
C'est triste cette histoire, et un pompier est encore victime, pas cool.

SyL'Art Studio a dit…

Ce qui est surtout affreux, c'est que ce feu est volontaire. C'est écoeurant.